• l'avarice

    dans sa bourse et son coffre il est riche en deniers

    l'avarice

    mais dans sa maison vide il est pauvre en entier

    l'avarice

    il ménage sa soupe et lèche les assiettes

    l'avarice

    perdre un appât du gain là il gémit il crie

     

    l'avarice

     

     

     


    4 commentaires
  • insomnie

    Je ne dors pas

    je n'ai pas la force d'avoir l'énergie d'allumer une cigarette

    Dans ma chambre je fixe le mur en face de moi

    Dehors il y à le silence

    j'ai sommeil, je ne dors pas

    Aube tu tarde à venir m'apporter un autre jour

    pareil à celui-ci qui sera suivit d'une autre nuit

    comme celle-là.


    3 commentaires
  • le chien -   Dis donc pourquoi je ne peu plus sortir après 18h

    moi -          Désolé mais il y a un  couvre-feu

    le chien -   Si je comprends bien il faut que je me retienne jusqu'au matin

    moi -          Désolé mais oui

    le chien -    Alors toi tu vas bien aux toilettes

    moi -           Ben ouais ! je suis chez moi

    le chien -    moi aussi, donc je peu lever la patte sur le canapé !

    moi -          mais pas du tout retient toi

    1 heure plus tard

    je me dirige vers les toilettes, le chien se trouve devant la porte, je tends la main pour ouvrir

    le chien montre les dents méchamment

    moi - qu'est-qui se passe ?

    le chien -    y'a couvre-feu interdiction de pisser

    moi -          Mais je suis chez moi, le couvre-feu c'est dehors

    le chien -    M'en fous tu fais comme moi tu te retient

    moi -           Bon dieu tu as raison c'est de la connerie, allez viens ont va faire un tour.


    7 commentaires
  • Depuis une quinzaine de jours, je dort très peu pour cause de jambes sans repos je passe mes journées et mes nuits à marcher dans l'appart ne pouvant rester assis ou coucher les idées noires me passent par la tête, jusque' a me poser la question de savoir si cela vaut la peine de vivre sans sommeil.

    Ce matin huit heure, j'ouvre un oeil, punaise!!! j'ai dormi une heure cette nuit, je me lève et traine mes savates vers la cuisine pour me faire un café mais d'abord ouvrir les volets, un coup d'oeil sur le drapeau de l'hôtel de police en face, il pend le long du mat donc pas de vent ce matin, le soleil apparait derrière les arbres du parc, sur la  terrasse le thermomètre indique 11° la journée devrait être agréable.

    Hélas je n'ai pas pu en profiter pleinement

    C'est pénible

     

    je viens d'apprendre une triste nouvelle une dame ayant le même problème s'en est allez ne supportant plus son mal.


    4 commentaires
  • inquietude

    Je m 'inquiète de l'état de nos médias et leur concentration, de leur convergence et de leur dérive du rôle de propagande qu'is sont amenés à jouer, au moment ou chacun de nous est bombardé d'informations et de discours qui cherchent à obtenir son assentiment ou de le faire agir de telle ou telle manière.

    Normand Baillargeon


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique